Validated


Domain :
Science
Sub-domain :
Science de la Vie et de la Terre
Section :
Technique
Option :
Vétérinaire
Course :
Maladie Infectieuse
Class :
5th

Author :
Mimbu Nto Alain
Reference :
Syllabus obstétrique page 18.

Matériel didactique :
Tableau noir et craie blanche
Didactic material :
A la fin de cette séquence d’apprentissage, les apprenants seront à mesure de bien décrire cette maladie.

Initial activity

Rappel

Elle est causée par un virus très résistant contenu dans le sang et déjection, tissus vasculaires et toutes secrétions d'excrétion.

Motivation

L’infection se fait par voie digestive, elle est favorisée par les mauvaises conditions d’entretien.

Annonce du sujet

Nous allons étudier les symptômes de la peste porcine.

Main activity

Après une incubation de 3 à 8 jours, la maladie évolue sous trois formes: suraigüe, aiguë et chronique.

FORME SURAIGUE : la mort survient brutalement alors que les animaux avaient à peine paru malades.

FORME AIGUE : le malade est triste, abattu, la fièvre est forte, l’inappétence totale, une diarrhée abondante, fétide, parfois avec présence du sang, épuisement, l’animal qui succombe après quelques jours.

FORME CHRONIQUE : les signes sont moins prononcés, le malade traine en longueur vidé par une diarrhée.

Incoercible, le malade finit par succomber dans un état d’amaigrissement extrême.

 

 LESIONS : congestion des viscères intestinaux et des ganglions lymphatiques, des ulcères siègent sur les muqueuses de coecum de l’intestin grêle et du gros intestin. On les trouve de préférence près de la vulve iléo-coecale. Ces ulcères sont recouverts d’un exsudant jaunâtre assez adhérent.

Aucun traitement  n’est efficace .

PROPHYLAXIE : est l'application des mesures sanitaires. Le mieux est d’abattre les malades et les contaminés puis désinfecter les porcheries.

Synthesis

VACCINATION : il existe un vaccin visant  à atténuer par les nombreux passages sur les lapins et lyophilisés et qui s’injecte par voie intra-musculaire. Il confère une immunité rapide, d’une durée d’un an. Cependant, des réactions sévères peuvent être observées sur les ânesses de moins de 2 mois.