Vue 122 fois 2019-10-08 21:09:38 (08-10-2019)


Domaine Science Sous domaine Science
Section Technique Option Electricité
Discipline Electronique Classe 6 ème
Matériel didactique Transitor, carte électronique Auteur Muzey Makala
Objectif opérationnel A la fin de cette leçon, tout élèves doivent être à mesure de connaitre les différentes tensions que surgissent un transistor, ces courants et son montage d’utilisation.
Réference Livre d’électronique et machines électriques : - J.NIARD - Edition : Nathan Technique page 47
Activité initiale

Quelques questions de révision?

Le transistor est constitué de deux jonctions extrêmes N et une jonction intermédiaire P et deux zones des transitions ainsi que frais électrodes.

Le fonctionnement du transistor est basé sur la notion de la jonction dans un semi-conducteur.

Motivation de la leçon

Ici dans cette leçon, nous allons étudiée les six paramètres de ce transistor, et calculer toutes les grandeurs d’entre-sortie.

Annonce de la nouvelle leçon

Inscription dans le J.C élèves :

Les six paramètres d’un transistor bipolaire NPN

Activité principale

Les tensions : on appariant deux à deux les électrodes on peut  définir trois tensions Cfr fig.

Ces trois tensions sont liées par la loi des mailles (ou des branches), elles ne sont donc pas indépendantes et la connaissance de deux (VBE et VCE) est suffisante : 

VCE = VCB + VBE      (1)

Courant : Certains courants sont également liés par  une relation (loi des nœuds) :

IE = IB+IC      (2)

Montage d’utilisation

C1. Le montage émetteur commun : c’est  le seul que dans les applications de ce cours (hacheur et onduleur).

Il est dit émetteur commun parce que l’émetteur est la borne commune à l’entrée et à la sortie.

Le courant IB fourni par le générateur G peut être de forme quelconque.

C2. La droite de charge : l’application de la loi des mailles à la sortie donne la relation :

La relation      VCC – RCIC -  VCE = 0    (3)

Dans le système d’axes (OUE,OIC) cette relation est l’équation de la droite décharge :

La droite de charge et elle qui définie le bon fonctionnement d’un transistor.

C3. Point de fonctionnement : Lié par la relation précédente, les valeurs de VCE et de Ic sont fixées par l’intensité de la cour de base, la date de charge (D) est graduée avec les valeurs de cette dernière.

Quand on fait varier IB, on modifie l’état, ou régime de fonctionnement du transistor. Le point R, des coordonnées VCE et Ic, qui est l’image de de cet état, se déplace sur (D). Il ne peut se trouver dans la zone rose comprise entre l’axe OIC et la courbe (S).

 

 

 

Synthèse

Dans ce montage émetteur commun  les tensions et les courants sont des relations les plus importantes pour l’étude et la stabilité pendant le fonctionnement d’un transistor.

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire